Ligne éditoriale

Les Trois Petites Truites

Agissent sur terre, dans l’air et sous l’eau

Elles frayent un chemin dans la touffeur de la littérature

pour cueillir de-ci de-là les mots de celles et ceux qu’on n’entend pas

et les offrir en bouquet comme un porte-voix

Elles donnent la parole aux hommes comme aux femmes

Les hommes sont truites, autant que les femmes

Les hommes portent le féminin, autant que les femmes portent leurs voix

Elles inscrivent leur préférence

dans une poésie sans rime ni strophe

Ne savent pas bien compter, elles n’ont pas de pieds

mais batifolent pour le son pour mieux danser dans tous les sens.

Que les choses soient claires.

Les Trois Petites Truites ne veulent pas :

– lire des phrases comme « la couleur de ton regard azur embrase tes cheveux ardents »

– de la poésie en rimes et en strophes

– des biographies de celles et ceux qu’on connaît déjà

– de littérature étriquée née dans un bureau sans fenêtre

– recevoir des manuscrits par mail

 

Les Trois Petites Truites frétillent pour :

– des voix qu’on n’entend pas

– des essais à contre-courant

– des écrits qui suintent la vie

– des portes ouvertes à n’importe quoi mais pas n’importe comment

– des nouvelles formes, mais pas des formes géométriques

– de la poésie sans étiquette

– de la littérature qui nous donne envie de nous jeter nues dans la rivière

– des manuscrits envoyés par la Poste

En bref

Les Trois Petites Truites refusent le tout lisse, elles préfèrent que ca poisse